L'Ardèche

Nos actions
Pour la jeunesse
Ardèche campus connecté - A2C
Share

Ardèche campus connecté - A2C

Dès septembre 2019, à Privas, poursuivez ou reprenez vos études supérieures sans quitter l’Ardèche !

Etudier à distance sans être isolé

Pour tous ceux qui souhaitent poursuivre ou reprendre leurs études sans nécessairement devoir partir du département et sans se retrouver seul chez soi, c’est maintenant possible ! Grâce à l’enseignement à distance, l’éventail des formations accessibles ne se réduit plus à l’offre locale.
Vous avez l‘opportunité de faire des études supérieures sans subir les barrières de l’éloignement, du coût ou d’autres contraintes qui parfois pèsent sur l’ambition initiale en bénéficiant d’un coach et d’un esprit d’équipe qui facilite la réussite !

A2C c’est

- 1 espace dédié, aménagé, équipé et connecté avec espace de convivialité (première antenne à Privas)
- 1 éventail de formations accessibles en cours à distance
- 1 coach pour vous accompagner et animer le groupe-études

Vous êtes intéressés, vous pensez que certains dans votre entourage pourraient l’être dans le cadre de la formation initiale (enseignement supérieur) ou d’une reprise d’études (formation continue), faites part de votre intérêt ci-dessous, nous vous recontacterons rapidement.

Ardèche campus connecté - A2C

* Champs obligatoires

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 réformée, vous disposez d'un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Afin d'exercer ce droit nous vous invitons à nous contacter.

Données clés

  • A peine plus de 50 % des bacheliers ardéchois s’orientent vers des formations universitaires après le BAC alors que le taux de réussite aux examens des élèves ardéchois est souvent supérieur à la moyenne académique ou nationale
  • Ces données sont à corréler avec le profil socio-économique des ardéchois : l’Ardèche possède un des plus fort taux de précarité de la région Auvergne-Rhône-Alpes (14.8%). Une caractéristique qui s’accroit chez les moins de 30 ans et dans les territoires les plus isolés et éloignés de l’offre de formation.
  • A cela s’ajoute une réelle problématique de mobilité sur toute une frange du territoire ardéchois (pas de ligne ferroviaire et faiblesse du réseau régional de transport en commun).
  • C’est le site de Valence qui accueille la plupart des bacheliers ardéchois (22% contre 17% sur les sites ardéchois, 11% dans l’Isère, 20% dans le Rhône, 10% dans la Loire).