L'Ardèche

L'institution
Le budget
Aménagement
Share

Aménagement

La stratégie d’aménagement s’inscrit dans la démarche de transition écologique et solidaire. La collectivité embrasse aux travers d’un ambitieux budget d’investissement ces enjeux, tout en soutenant fortement l’activité économique sur notre territoire. Tout d’abord, sur le périmètre de la mobilité, le Département la réfléchit dans une perspective de transition au travers d’une part du schéma vélo, d’autre part du projet d’autopartage. Ensuite, sur le patrimoine immobilier, le lancement d’un programme ambitieux de rénovation thermique des bâtiments atteste, lui aussi, de la volonté départementale d’agir en faveur de la planète. Enfin, le développement du numérique contribue également à une transformation de la société sans précédent. Le Département est très engagé dans le développement des infrastructures pour offrir à tous les Ardéchois un accès performant au numérique.

Mobilité : un schéma vélo qui fait le pari du vélo quotidien

L’Ardèche est un département fortement engagé en faveur du vélo. Le Conseil départemental s’est doté en 2011 d’un schéma départemental vélo. Il fut dans cette démarche l’un des Départements précurseurs. Pour un territoire qui ne disposait que de peu d’aménagements cyclables à vocation touristique (seul un tronçon de la Dolce Via avait été réalisé), l’accélération a été fulgurante !

En quelques années, c’est une offre élargie qui est à la disposition des amateurs de vélo. L’Ardèche compte à ce jour 6 464 km d’itinéraires cyclables destinés à des publics diversifiés.

Dans le nouveau schéma 2020-2025, c’est l’ensemble de l’écosystème vélo qui a été exploré afin de pouvoir activer tous les leviers nécessaires à la valorisation des infrastructures et au changement de comportement dans les habitudes de déplacement.

4 enjeux principaux ont été identifiés à l'issue du diagnostic établi :

  • développer la pratique du vélo au quotidien,
  • optimiser le potentiel de découverte du territoire ardéchois,
  • conforter l’offre de services à destination des touristes et des habitants,
  • promouvoir la pratique et accompagner les changements de comportement.

qui se déclinent en 20 actions

A noter que ce schéma vélo est le fruit d’une collaboration entre le Département et la quasi-totalité des EPCI (collectivités, communaut és de communes ou d’agglomération…) qui ont décidé d’écrire ensemble leur feuille de route pour les années à venir.

24,3 M€ de travaux sur 7 ans pour des bâtiments Grenelle 2

Les engagements du Département en matière de rénovation thermique et énergétique ont depuis quelques années permis de réduire l’impact de l’utilisation des bâtiments sur le réchauffement climatique et la consommation des ressources naturelles. Ces engagements répondent à 3 objectifs :

  • l’adéquation avec la politique de transition écologique et notamment l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2040.
  • l’optimisation des coûts de fonctionnement (viabilisation essentiellement) en ciblant les dépenses d’exploitation sur les actions de maintenance, non délocalisables plutôt que sur l’achat de carburant souvent importé ;
  • l’amélioration des conditions de travail des agents et d’accueil du public par un meilleur confort.

Répondant aux obligations réglementaires (décret « réduction des consommations énergétiques des bâtiments tertiaires » issu de la loi Grenelle 2 de 2010) à laquelle sont soumis les bâtiments de plus de 1 000m² de surface de plancher, le programme de rénovation énergétique des bâtiments ira au-delà des locaux « soumis » à obligation et touchera l’ensemble du patrimoine départemental. Ce programme s’appuie sur trois volets complémentaires :

  • un plan de modernisation du pilotage et de la régulation des installations,
  • des opérations ciblées de rénovation thermique de bâti et de modernisation d’équipements,
  • la mise en œuvre de productions d’énergie renouvelables sur les bâtiments.

En parallèle, le Département étudie et expérimente les actions à mener pour la réduction des autres consommations à travers les postes de dépense comme l’éclairage, la ventilation ou encore les usages informatiques


Le réseau FTTH et son complément satellitaire

A la fin de l’année 2020, 15 295 premiers foyers, particuliers et entreprises d’Ardèche peuvent souscrire une offre de services Très Haut débit sur fibre optique auprès d’un opérateur disponible sur le réseau public ADN. Ils seront 44 400 fin 2021, puis d’ici à 2023, 58 000 prises supplémentaires seront réalisées.

Si la priorité est donnée au déploiement du FTTH (fibre optique à l’abonné), le recours à des solutions alternatives est nécessaire pour permettre à tous les foyers de disposer d'un accès internet de 30 Mbit/s d'ici 2022. C’est à ce titre que la Région et le Département proposent de créer un dispositif d’aide financière. Ce dispositif subventionne d’une part, l’acquisition du Kit Satellite du fournisseur d’accès internet (FAI) et les frais de mise en service, à hauteur d’un montant plafonné à 400 € TTC, d’autre part, les éventuels frais d’installation du Kit Satellite, à hauteur d’un montant plafonné à 200 € TTC