L'Ardèche

L'institution
Les services
Stage Binôme de stagiaires en fin de cycle de Master 2 ou d’Ingénieur Pôle ENS
Share

Stage Binôme de stagiaires en fin de cycle de Master 2 ou d’Ingénieur Pôle Espaces Naturels Sensibles

« De la réflexion stratégique à la gestion opérationnelle : comment la politique ENS du Département de l’Ardèche répond-elle aux enjeux de préservation et de valorisation du patrimoine naturel ? »

Stage Gratifié de 5 mois

Contexte

Au carrefour de plusieurs régions biogéoclimatiques, l’Ardèche se caractérise par une diversité culturelle et une mosaïque de paysages patrimoniaux répartis selon des gradients climatiques et altitudinaux marqués. Dotée d’un patrimoine naturel, historique et culturel exceptionnel, l’Ardèche est un territoire dynamique possédant de nombreux atouts et une notoriété touristique reconnue. Cependant, ces écosystèmes méditerranéens, montagnards et continentaux en interrelation sont vulnérables et parfois exposés à de nombreuses perturbations qui ont tendance à s’intensifier avec les changements globaux : imperméabilisation des sols, inondations, surfréquentation, feux de forêts, pollutions... L’adaptation au changement climatique constitue un enjeu majeur pour préserver les richesses du territoire. Dans ce contexte, les politiques d’aménagement et de préservation du patrimoine portées par le Département jouent un rôle prépondérant. En Ardèche, la politique départementale initié dès 1995 s'organise et se programme dans le cadre d'un schéma pluriannuel (SDENS) et concerne un réseau de seize Espaces Naturels Sensibles représentatif du patrimoine naturel ardéchois et couvrant 15% du territoire.

Le Département a lancé une mission en interne d’évaluation et de révision de sa politique ENS. Le futur SDENS devra permettre de concilier préservation de l’environnement, accueil qualitatif du public et développement local durable en capitalisant les enseignements des schémas précédents en effectuant une analyse fine des enjeux et des retours d’expérience. Pour accompagner l’élaboration de ce nouveau programme, des actions de concertation et de communication seront nécessaires pour permettre le déploiement d’une stratégie efficace, fédérant les élus et répondant aux enjeux écologiques du territoire.

L’objectif est de finaliser la première version du nouveau schéma au cours du 1er semestre 2022. Le nouveau schéma devant être opérationnel pour 2023.

Pour permettre l’efficacité de cette politique et son appropriation par les acteurs locaux, l’ensemble de cette mission fait l’objet d’une large concertation se traduisant par la réalisation de plusieurs d’entretiens individuels ; la réalisation d’enquêtes en ligne ciblant environ 420 personnes (élu(e)s et technicien(ne)s) ; l’organisation d’ateliers techniques associant une cinquantaine de personnes ; l’organisation de réunions du groupe de suivi associant près de 200 personnes ; et des actions de communication adaptées au fil de la mission.

Par ailleurs, le Département a acquis une nouvelle propriété situé dans l’ENS des gorges de l’Ardèche. Ce site fait l’objet d’un projet ambitieux de restauration écologique et paysagère et d’une candidature à l’appel à projet MobBiodiv’Restauration 2021 lancé par l’OFP à l’été 2021. En effet, largement anthropisé (bâtis, cabanons, présence d’espèces ornementales et exotiques envahissantes), cet espace a perdu sa fonctionnalité écologique globale. Une des actions du projet, devant mener à des travaux de démolition et de renaturation à l’hiver 2022-2023 est l’élaboration d’un plan de gestion de la végétation.

Objectifs des stages et missions

Les travaux menés dans le cadre des deux stages proposés contribueront à : (I) l’analyse de la mise en œuvre du schéma actuel (2014-2021), (II) l’élaboration des différents scénarios pour le futur schéma, (III) l’élaboration du contenu des livrables du prochain schéma, IV) réaliser l’expertise écologique d’une propriété départementale en vue de sa restauration.

Les stagiaires recruté(e)s seront donc amené(e)s à réaliser différentes tâches variées : bibliographie et parangonnage auprès des autres Départements ; création de bases de données géolocalisées ; récolte des données et implémentation des bases de données ; analyse des données et réalisation d’illustrations ; évaluation des périmètres des sites (pertinence des périmètres et hiérarchisation des enjeux écologiques et de restauration en lien avec les trames vertes et bleues) ; expertise écologique ; réflexion stratégiques et élaboration de scénarios ; participation aux actions de communication.

Travailler en binôme, en lien étroit avec les Chargées de mission ENS, permettra aux stagiaires recruté(e)s de constituer une mini-équipe projet favorisant ainsi une meilleure émulation, plus de motivation et d’autonomie dans le travail. Le recrutement de profils complémentaires permettra un transfert de compétence enrichissant, la possibilité d’augmenter la quantité de données traitées et produites, tout en réalisant des tâches variées. Pour autant, chaque stagiaire aura son propre sujet à traiter mais pourra bénéficier de la contribution de son/sa collègue comme indiqué dans le tableau suivant.

Stage 1 – Trame verte et bleue

Stage 2 – Stratégie foncière

Evaluer la fonctionnalité écologique et paysagère du réseau des ENS et proposer des évolutions en lien avec les TVB et la représentativité des habitats naturels présents dans le Département : proposition d’une méthodologie commune, répartition de l’analyse des 16 sites entre les deux stagiaires. (40%)

Proposer une méthode d’élaboration d’une stratégie foncière à l’échelle de chaque site selon les enjeux et les problématiques identifiés à l’échelle du département et des sites : proposition d’une méthodologie commune puis application sur les 16 sites en binôme. (40%)

Missions communes

Contribuer à l’implémentation et à l’analyse des BDD thématiques : identification des actions et enjeux communs pour une meilleure transversalité entre les sites et l’émergence d’actions communes. Répartition des thématiques entre les deux stagiaires. Par exemple, Stagiaire 1 : analyse des actions de suivis et d’acquisition de connaissance. Stagiaire 2 : analyse des actions de valorisation. (20%)

Travail en mode projet sur un cas concret : Restauration du site naturel des Mézelets (proche Combe d’arc). Elaboration d’un plan de gestion de la végétation opérationnel devant conduire aux travaux de renaturation du site à l’hiver 2022-2023. Travail en binôme, organisation et répartition des tâches en fonction des compétences de chacun. (20%)

Contribution à l’analyse qualitative des questionnaires « élu(e)s » et « technicien(ne)s » et aux réflexions stratégiques associés. (5%)

Aide à la mise en œuvre des réunions de concertation. (5%)

Elaboration des rapports de stage. (10%)

Livrables attendus :

Rapports de stage destinés à l'Université et à l’établissement d'accueil. Restitution de l'avancement du travail lors des réunions de concertation réalisées au cours de la période de stage.

Tâches :

- Echanges avec les gestionnaires et les animateurs territoriaux ;

- Proposition d’une méthodologie pour l’analyse des fonctionnalités écologiques (stage 1) et la stratégie foncière (stage 2) ;

- Implémentation et/ou capitalisation et analyse des BDD ;

- Traitement des données SIG ;

- Elaboration de cartes et d’illustrations ;

- Diagnostic écologique de terrain ;

- Elaboration d’un plan de gestion opérationnel ;

- Participation aux réflexion stratégique ;

- Présentation des résultats lors des réunions de concertation.

Profils recherchés :

Master 2 en sciences de l’écologie / du paysage / en gestion des espaces naturels ou en aménagement du territoire ou équivalent.

Compétences attendues :

- Bonnes connaissances en écologie : approche multifonctionnelle des écosystèmes, Biodiversité, restauration écologique, écologie du paysage ;

- Connaissances dans les domaines de l'aménagement du territoire (politiques publiques, documents de planification, stratégie foncière, réglementations) ;

- Compétences en botanique (inventaire et cartographie d’habitats) pour au moins l’un(e) des deux candidat(e)s retenu(e)s ;

- Capacité à participer à une réflexion stratégique et à avoir une vision prospective des problématiques ;

- Bon esprit de synthèse et rigueur scientifique ;

- Collecter et analyser des données multifactorielles ;

- Maîtrise et fort intérêt pour les logiciels de SIG (QGIS) ;

- Communication scientifique adaptée aux publics visés

- Bonnes compétences rédactionnelles ;

- Capacité à travailler en autonomie ;

- Goût pour le terrain et la rencontre des acteurs (élu(e)s, techniciens, partenaires) ;

- Permis de conduire.

Personnes ressources :

Collaboration en interne avec l’ensemble des membres du Pôle ENS et ponctuellement avec les agents des autres services départementaux (Eau, Sports, etc.).

Collaboration possibles avec l’ensemble du réseau des Animateurs de sites ENS (syndicats, communauté de communes, EPTB, etc.), les autres porteurs d’actions ENS (Association, ONF, syndicats, etc.) et les partenaires institutionnels du Département (services de l’Etat, SAFER, etc.).

Encadrements :

Diane-Laure Sorrel-Cros, Chargée de mission Révision du SDENS, Département de l’Ardèche

Carine Hopp, Chargée de mission ENS, Département de l’Ardèche

Conditions de travail :

Les stagiaires seront accueillis dans les locaux du Département de l’Ardèche à Privas. Quelques déplacements sur le terrain sont à prévoir. Un véhicule de service sera utilisable par les stagiaires. Remboursement des frais de déplacement et de missions réalisés dans le cadre du stage. Ordinateurs portables mis à disposition. La gratification de stage sera conforme à la réglementation en vigueur.

Modalités de candidatures :

Les candidatures (CV + lettre de motivation) sont à envoyer au plus tard le 16 janvier 2022 par courriel à dlsorrelcros@ardeche.fr en indiquant votre préférence pour un sujet le cas échéant.