L'Ardèche

L'institution
Prix du 8 mars
Journée internationale des droits des femmes
Share

Journée internationale des droits des femmes

Chaque année, le Conseil départemental de l’Ardèche organise un concours, sans droit d’inscription, intitulé « prix du 8 mars » ayant pour objectif d’apporter un soutien financier et un parrainage à des personnes, porteuses d’un projet innovant, ayant un intérêt pour le territoire ardéchois et favorisant dans son concept ou dans sa réalisation l’égalité femmes/hommes.

Les lauréats de 2021

Le jury[1], présidé par Martine Finiels, première femme élue au Département de l’Ardèche en 2008, s’est réuni le 4 mars pour étudier les candidatures et proposer une sélection et les dotations dans le cadre d’une enveloppe dédiée de 12 000 €.

Les lauréats ont été selectionnés par le jury en se basant sur un ensemble d’items :

  • intérêt du projet pour le territoire : public concerné, thématique transversale, valorisation de l’Ardèche, action pérenne
  • valeurs portées par le projet : humaines, sociales, autres
  • ambition du projet : élevée, faible, action inhabituelle, action participative
  • prise en compte de l’égalité femmes-hommes : dans la conception, la réalisation et les attendus du projet, d’attribuer deux prix du 8 mars (éléments des candidatures en annexe).

Ces deux prix sont attribués à des projets qui font la part belle à « l’aller vers » en faisant bouger les lignes des relations femmes/hommes y compris dans des dynamiques intergénérationnelles, en se déplaçant dans les territoires, à la rencontre des habitants pour nouer le dialogue et en utilisant pour ce faire des moyens innovants y compris dans les modes de déplacements (« Indomptable » porté par Ki-Watt Cie).


Les deux projets lauréats sont :

- l’association « Ki-Watt compagnie»

- à l’association Quartier libre

  • 3 800 € à l’association Ki-Watt pour le projet « Indomptable », itinérance à vélo d’un spectacle de cirque

L’avis du jury :

Le projet de cette association vise à proposer une itinérance « cirque/vélo » autour d’une réflexion sur la domination. « Indomptable » est un spectacle de cirque qui vient à la rencontre du public, pour une tournée d'un mois en vélo, sur les pistes cyclables du sud de l'Ardèche (été 2021).

Ce spectacle est né d'un besoin de questionner les rapports de domination entre humains (hommes/femmes) et aussi entre l'humain avec la nature et le sauvage. En étant tout public et tout terrain, l’enjeu est d’aller à la rencontre des gens, et qu'au-delà du spectacle il y ait un espace de réflexion et de questionnements avec le public dans un contexte où les questions d'égalités entre humains (sexes, origines, âges, classe sociale) sont importantes, où l'écologie est impérativement à prendre en compte et dans un contexte où les salles de théâtre sont fermées.

Avec le côté ludique de cette proposition, le message passera encore mieux sur les concepts de l’égalité femme-homme, de la transition et d’accès à la culture. Ce projet fait bouger les lignes et est le projet « coup de cœur » du jury.

  • 2 000 € à Quartier libre pour le projet de médiation autour du récit et de la langue orale et écrite avec un dispositif créé pour cela " Le Kamishibai ".

L’avis du jury :

l'Association Quartier libre a pour objet de développer des actions de médiation autour du récit et de la langue orale et écrite avec un dispositif créé pour cela " Le Kamishibai ". Le projet de Quartier Libre est de répondre à la question du lien social, de l'émancipation et de l'égalité. Le projet s'inscrit dans un objectif d'aide et d'accompagnement à la relation et en soutien à toutes discriminations.

Quartier libre définit ses actions en associant la question de « santé culturelle » de nos liens aux questions de Culture. Car la santé culturelle définit la santé de nos liens. Ainsi, le projet s'adresse à tous les publics avec cette notion d'égalité intergénérationnelle entre les femmes et les hommes.

Le jury a relevé l’intérêt de la méthode proposé et de l’ambition et l’innovation portée par l’association Quartier libre pour réaliser des actions de médiation prenant appui sur la technique du Kamishibai. Le jury a néanmoins constaté un manque de maturité de la proposition. Le CIDFF par la voix de sa directrice a souhaité s’engager à accompagner la structuration de l’action. A ce titre le Jury a choisi de soutenir la démarche en scindant le prix en deux parts égales : l’une versée immédiatement, la seconde intervenant après présentation du déroulement de cette action. Le jury est convaincu de la portée de ce projet pour favoriser et renforcer la compréhension de l’égalité femme-homme notamment dans des relations intergénérationnelles. Ce projet est aussi dans son principe de mise en œuvre et dans sa conception un projet qui favorise le « aller vers ».

Concernant le dernier dossier, porté par l’association « Entente Ardèche méridionale Handball », le jury relève une inadéquation avec les attendus du prix du 8 mars (semaine du beach handball). Ce dossier est réorienté vers le service des sports.


[1] Frédérique Marcoux, agent du Département de l'Ardèche / Tyffaine Romey, Cheffe de cabinet de la Préfecture de l’Ardèche / Nathalie Exmelin, directrice du CIDFF Ardèche / Magali Naudy, capitaine sapeur-pompier volontaire

Les lauréats de 2020

  • Le collectif Odette&Co pour le projet « réseau de femmes formidables »

Ce dernier cherche à valoriser et aider les femmes entrepreneures du territoire ardéchois. L’association accompagne les actions de ces femmes, par un soutien économique leur permettant d’évoluer, et par l’organisation de rencontres.

  • Amesud pour l’action « Voyager vers un avenir professionnel »

Il est question ici d’accompagner des femmes issues de la communauté du voyage vers des formations professionnalisantes. Ces volontaires sont donc amenées à être plus indépendantes et à trouver un emploi plus facilement.

Les lauréats de 2019

Photo Prix du 8 mars 2019

  • Mobilité 07-26 pour « Femme & vélo : une pratique à partager »

Cette association a crée une école pour réapprendre aux femmes à faire du vélo. L’association cherche donc à palier un problème auquel les habitants du territoire ardéchois sont exposés, celui de la mobilité. Ce projet aide donc les femmes à sortir de l’isolement, en devenant plus autonomes.

  • L’association des Collectifs enfants professionnels Ardèche/Drôme et haut-Lignon (ACEPP ADeHL) pour le projet « sensibiliser les professionnels de la petite enfance et les familles de jeunes enfants à l’égalité filles garçons genre »

Le projet cherche à sensibiliser des professionnels de la petite enfance, des parents mais aussi leurs enfants et ce dès le plus jeune âge. Cela se fait à travers l’utilisation de malles (« Malle en tout genre »), regroupant plusieurs éléments pédagogiques portant sur la question de l’égalité des genres.

  • L’association « Music’ensemble » pour le projet l’Orchestre symphonique de Vernoux

Par son concert de saison ayant la thématique « Le Féminin en chacun de nous », ce collectif prône des idéaux en faveur de l’égalité de toutes et tous, le tout en dénonçant des violences de genre.

  • Le club de Handball du Pouzin

Ce dernier a un réel intérêt pour l’égalité des sexes, favorisant la place de la femme dans le sport de haut niveau.

Les lauréats de 2018

Photo Prix du 8 mars 2018

  • Le slow tour

Ce collectif propose, par un long voyage en Europe, de mettre en lumière le travail de femmes entrepreneures. Leurs travaux ayant comme objectif de répondre à des problèmes sociaux et environnementaux.

  • Le collectif Odette&Co pour le projet « Des médias positifs pour et par les femmes en Ardèche : Odette&Co, rurales mais pas ringardes »

Par la réalisation de leurs médias, cette association promeut une image plus dynamique et innovante des femmes rurales, valorisant leurs savoir-faire et leur investissement dans la vie économique et sociale.