L'Ardèche

L'institution
L ’Ardèche en transition
« L ’Ardèche en transition : c’est maintenant ! »
Share

« L ’Ardèche en transition : c’est maintenant ! »

« L ’Ardèche en transition : c’est maintenant ! »

En 2021, plus que jamais, l’Ardèche en transition est une réalité.

Le Département lance plusieurs appels à projets ou initiatives pour un territoire préservé et solidaire.

Des panneaux photovoltaïques sur les toits des bâtiments départementaux : réalisés par des associations ou entreprises à vocation sociale et participative !

Appel à manifestation d’intérêt en vue de l’extension d’occupation du domaine public pour l’installation d’équipements de production photovoltaïque sur des bâtiments propriété du Département de l’Ardèche

Inciter les organisateurs d’événementiels, culturels, sportifs, associatifs… à devenir éco-responsables

Une seconde ruche sur le toit de l'Hôtel du Département

L'atelier royal a installé une seconde ruche sur le toit de l'Hôtel du Département. Elle porte le numéro 90, posée à côté de le ruche 89 en place depuis près de un an (mai 2020) et qui compte aujourd'hui près de 70 000 habitantes !

L’année dernière, pas moins de 35kg de « miel de toit » ont été produits !

Ce projet a pu voir le jour via le Labo de la Transition du Département, qui propose aux agents de réaliser leurs projets favorisant dans leur concept ou dans leur réalisation la transition écologique et sociale de la collectivité.

Des tondeuses écologiques pour les grands sites d’Ardèche

Moins de bruits, moins d’émissions polluantes…Cette année encore des animaux vont remplacer les engins mécaniques pour entretenir le site de la Combe d’Arc.

L’expérience menée au printemps 2020 dans les Gorges de l’Ardèche a été concluante. C’est donc tout naturellement que l’éleveuse d’ovins et de caprins basée à Saint Maurice d’Ibie a été retenue cette année à nouveau par le Département pour nettoyer le site de ses herbes hautes.

Pendant près de 2 mois une trentaine d’animaux contenus dans des parcs mobiles (Brebis, chèvres et une ânesse), vont entretenir la végétation des prairies et/ou pelouses en respectant ainsi la pousse délicate de l’herbe. Deux hectares et demi de terrain sont ici offerts aux appétits des animaux.

L’autre partie des troupeaux de la bergère soit près de 250 brebis et agneaux seront installés durant la même période sur un autre site départemental : le site antique d’Alba-la-Romaine ce qui était déjà le cas l’année passée. Ces troupeaux passent toute l’année dehors et bougent de communes en communes avant une montée en alpage l’été.

Si l’éco-pâturage est une bonne alternative à la fauche mécanique c’est aussi un bonheur pour les visiteurs qui peuvent apprécier cette présence apaisante dans ce site exceptionnel ! Pour l’éleveuse c’est aussi une façon « de montrer au public la valeur et l’utilité de son métier » et permet aussi « dans un pays qui s’embroussaille très vite de lutter contre les incendies »

Le Département a fait le choix de l'eau ozonée pour ses collèges

Ça ressemble à de l’eau, c’est inodore, non polluant, non toxique mais c’est un virucide puissant. L'eau ozonée est utilisée depuis 2019 pour nettoyer et désinfecter les salles de classes et les salles de restaurants des collèges ardéchois. Procédure unique en France à l’échelle d’un département.

Avant la crise sanitaire déjà, le Département de l’Ardèche s’était engagé dans une démarche écologique pour le nettoyage des établissements scolaires dont il a la charge.

La première vague du Covid oblige les élus du Département à revoir les procédures de nettoyage. Convaincu par l’expérience récente, le Département décide alors d’équiper rapidement tous les collèges qui se trouvent sous sa responsabilité de ces fameux générateurs d’eau ozonée. Quatre-vingt-quatre au total.

De l’eau oui, mais de l’eau ozonée !

Le générateur d’eau ozonée est fixe. Il est branché sur le réseau d’eau public. L’eau passe dans une cartouche filtrante puis un champ électrique transforme l’oxygène de l’eau (O2) en ozone (O3), c’est cette transformation chimique qui créé le pouvoir désinfectant du liquide. Pour l’instant l’eau ozonée n’est pas utilisable dans les cuisines pour des questions réglementaires.

L’utilisation de cette technologie préserve la santé de ses utilisateurs. Là ou des produits chimiques peuvent assécher la peau, irriter les yeux ou les voies respiratoires l’eau ozonée nettoie sans agresser puis disparait ; et en quelques heures elle perd ses pouvoirs pour redevenir…de l’eau.