L'Ardèche

Préservation et mise en valeur du Pont d'Arc

L'opération grand site des Gorges de l'Ardèche vise à préserver et mettre en valeur le monument naturel emblématique de l'Ardèche. Elle est conduite de 2015 à 2019 par le Département de l'Ardèche, le Syndicat de gestion des gorges de l'Ardèche et la commune de Vallon-Pont d'Arc.

Projetez-vous...

Diapositive1.JPG

Diapositive3.JPG

Diapositive2.JPG

Diapositive4.JPG

Diapositive5.JPG

Opération grand site - Phase 2

L’opération grand site (OGS) de la Combe d’Arc, projet de réhabilitation paysagère de la Combe d’Arc rentre dans sa deuxième phase, avec deux nouveaux chantiers qui se dérouleront du 4 décembre au 30 mars 2018 :
- Remodelage du secteur de la plage amont
- Prolongation de la liaison piétonne depuis le coeur de site jusqu’au parking Belvédère-Pont d’Arc (ancien parking Tourre).

Cette importante phase de travaux va occasionner des aménagements et des restrictions de circulation sur la RD290. Sur la portion de route entre le parking de l’auberge et celui du Pont d’Arc Belvédère sera installé un alternat de circulation pour les véhicules légers pendant toute la durée des travaux, ainsi qu’une fermeture complète de 8h30 à 17h pour tous les véhicules du 26 décembre au 3 mars 2018 en semaine (fermeture avancée d’une semaine pour permettre des travaux de purge de la falaise surplombant la route - pour la semaine allant du 26/12 au 6/1 la fermeture interviendra entre les mardis et les samedis inclus). Ce même secteur sera interdit aux poids lourds de plus de 3,5 tonnes durant toute la durée du chantier.

Le site de la Combe d’Arc est interdit aux piétons sur toute la durée du chantier. Durant la durée des travaux, le Département installe un observatoire et des panneaux d’information au-dessus de la plage amont, offrant une vue sur le Pont d’Arc et le chantier en cours.

Les riverains du chantier sont informés par une lettre d’information distribuée dans les boites aux lettres.

Pour votre sécurité, soyez vigilants et respectez la réglementation de circulation mise en place.

Le parking pont d'Arc - Belvédère

Un chantier respectueux des usagers et de l’environnement

Voir l'image en grandL’aménagement du parking de Tourre, qui devient le parking Pont d’Arc – Belvédère, s’intègre dans l’objectif de l’OGS (Opération grand site) de maitriser la fréquentation des véhicules visiteurs, avec l’aménagement d’un parking situé à l’extérieur du cœur de site. Il comprend un parking paysager de 82 places, une aire de stationnement et retournement pour les autocars et les navettes du Pont d’Arc, un bâtiment d’accueil, ainsi que l’amorce du cheminement piéton qui rejoindra le belvédère du Pont d’Arc.

Sur l’aspect environnemental, le parking est situé en zone Natura 2000, en ENS et aux portes de la Réserve naturelle nationale des Gorges de l’Ardèche, entrainant des prouesses d’organisation dans un temps imparti réduit, afin de minimiser les nuisances dues aux travaux. De plus, le chantier est à la fois en site classé et dans la zone tampon UNESO de la grotte Chauvet ; les exigences qualitatives étaient donc très fortes.

Le chantier a dû également faire face à la fréquentation du site : la saison touristique débutant au moment des vacances de Pâques, les dernières interventions se sont confrontées à un trafic important, parfois perturbé, sur la route départementale menant au chantier, et devaient veiller à ne pas trop perturber le démarrage de la saison des activités touristiques situées à proximité.

Pourquoi une opération grand site ?

© Matthieu DupontLes gorges de l’Ardèche, et plus particulièrement les abords du Pont d’Arc, abritent une conjonction extraordinaire d’enjeux patrimoniaux :

Or, ce site exceptionnel souffre d’une affluence mal maîtrisée, notamment en période estivale. De plus, au fil des années, un aménagement anarchique a abouti à la prolifération de points noirs paysagers tandis que des plantations ont conduit à fermer le paysage et la vue sur le Pont d’Arc depuis la route des gorges.

Aussi, l’opération grand site, approuvée par le ministère de l’écologie en mars 2015, poursuit quatre objectifs principaux :

  • restaurer la lisibilité du méandre,
  • rétablir la continuité agricole de la combe d’Arc,
  • sortir le stationnement du cœur de site
  • redonner leur place aux piétons.

Première étape : "désaménager" le site

Début 2016, la première étape des travaux, destinée à restaurer la lisibilité du méandre, est engagée avec des actions de « désaménagement » du site.

Les forestiers-sapeurs du Département ont abattu des arbres des anciens campings et bases de canoës. Objectif : retrouver des vues sur le Pont d’Arc et les falaises. 150 arbres et plus de 350 m de haies de conifères sont concernés : principalement des plantations d’essences exotiques, dont certaines sont envahissantes (cyprès de l’Arizona et de Leyland, laurier palme, pin parasol, robinier, février d’Amérique et quelques jeunes ormes, micocouliers et peupliers en bord de route). Les boisements naturels (ripisylve) sont préservés.

Cette ouverture du paysage se poursuivra avec la plantation de vignes qui permettront de rétablir la continuité agricole de la Combe d’Arc.

Afin de supprimer les points noirs paysagers, le Syndicat départemental des énergies enfouit 6,5 km de lignes électriques et téléphoniques sous la route. Cette intervention conduira à la suppression de plus de 80 poteaux dans le site classé d'ici fin 2017.

Lancement des travaux de mise en valeur du Pont d'Arc

Intervention des forestiers-sapeurs du Département

Intervention des forestiers-sapeurs du Département

Enfouissement des lignes électriques et téléphoniques par le Syndicat départemental des énergies.

sélection et suppression des espèces exotiques invasives © Philippe Fournier

Conférence de presse de lancement des travaux en présence de Hervé Saulignac, président du Département, et Christine Malfoy, vice-présidente déléguée l'environnement et présidente du SGGA. © Philippe Fournier

Intervention des forestiers-sapeurs du Département

Le site du Pont d'Arc et de ses abords a été classé en 1982.

La nouvelle vue sur le Pont d'Arc depuis la route des gorges

sélection et suppression des espèces exotiques invasives

Voici le Pont d’Arc au début du XXème siècle. Le paysage est par définition une matière vivante en constante évolution.

Pont d'Arc : une vue qui témoigne de l’histoire de l’occupation humaine du site.

Les travaux avancent à l’ancien camping Tourre

Voir l'image en grandPremière grosse opération d’aménagement engagée dans le cadre de l’Opération Grand Site Combe d’Arc, la création d’un parking et d’un espace d’accueil sur le site de l’ancien camping Tourre avance à grands pas.

Après l’intervention des forestiers sapeurs de l’Ardèche pour « préparer le terrain », depuis décembre, les entreprises se relaient sur place pour mener les travaux de terrassement, de création des accès, fondations du bâtiment, etc … Dans le même temps, le Syndicat d’Energie de l’Ardèche travaille à l’enlèvement des poteaux électriques et télécoms suite à l’enfouissement des lignes réalisé l’hiver dernier.

Tout ceci se déroule à un rythme soutenu car l’objectif est que tout soit fin prêt avant la saison touristique 2017. Le chantier peut générer quelques désagréments pour les habitants mais à partir de fin mars la circulation routière ne sera plus du tout impactée.

Les services du Département de l’Ardèche, propriétaire des lieux, suivent attentivement le projet, notamment pour veiller à ce que l’importante ambition d’intégration paysagère soit respectée. Même chose du côté de la protection de l’environnement avec un suivi régulier par les services du SGGA.

Pour rappel, c’est la Communauté de communes des Gorges de l’Ardèche qui gèrera le site dès sa mise en fonctionnement.